image bandeaux_faitreligieuxreligions.jpg (14.2kB)




En quelques mots

image 2019_faitreligieux3.png (20.0kB)
Au sens du dictionnaire Larousse, une religion est un ensemble déterminé de croyances et de dogmes définissant le rapport de l'homme avec le sacré, ce qui implique un ensemble de pratiques et de rites spécifiques propres à chacune de ces croyances.
On distingue habituellement cinq grands courants religieux, parmi les plus pratiqués : le Christianisme, l'Islam, le Judaïsme, l'Hindouisme et le Bouddhisme. Il existe cependant beaucoup d'autres comme le Taoïsme, le Confucianisme, le Shintoïsme, mais aussi le Vaudou et d'autres croyances.

Il faut aussi souligner que chacune des grandes familles précédemment citées ont leurs propres divisions : les Catholiques, les Protestants, les Orthodoxes et les Luthériens se revendiquent de la chrétienté ; Chiites et Sunnites se revendiquent de L'islam. Enfin, dans chacune de ces branches, on trouve plusieurs confessions.

Attention, une religion se distingue d'une secte. En effet, la secte se définit comme un ensemble de personnes professant une même doctrine (philosophique, religieuse, etc.), un groupement religieux, clos sur lui-même et créé en opposition à des idées et à des pratiques religieuses dominantes.

Le site internet de la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires s'il se refuse à donner une définition précise qu'une secte "s’intéresse aux dérives sectaires c’est-à-dire pratiques, aux méthodes, aux actes et aux comportements, émanant de tout groupe ou tout individu, quelle que soit sa nature ou son activité, qui portent atteinte à l’ordre public, aux lois et aux règlements, aux libertés fondamentales et à la sécurité ou à l’intégrité des personnes par la mise en œuvre de techniques de sujétion, de pressions ou de menaces, ou par des pratiques favorisant l’emprise mentale et privant les personnes d’une partie de leur libre arbitre."

On peut à la lumière de ces approches appréhender l'opposition de ces deux pratiques qui pour le cas de la secte implique la notion de repli, de trouble à l'ordre public et d'atteinte au libre arbitre de la personne ou d'un groupe de personnes.


Quelques chiffres


En vertu de l’article 1er de la constitution, ("La France est une République indivisible laïque démocratique et social. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine de race ou de religion »), il n'existe pas de statistiques officielles sur les religions en France (loi du 6 janvier 1978, dite « loi informatique et libertés »). Si les chercheurs et les scientifiques peuvent y recourir pour leurs travaux, ces informations sont très encadrées par l’Etat. Ces chiffres nécessitent donc une grande prudence quant à leur utilisation et interprétation, ils ne sont qu’une estimation et ils varient selon le mode de calcul.

Ainsi, au niveau mondial on compterait approximativement 2.2 milliards de Chrétiens, dont 1.3 milliard de Catholiques ; environ 1.5 milliard de Musulmans, 800 millions à 1 milliard d‘Hindouistes, 400 à 500 millions de Bouddhistes, 200 millions d’Animistes et 13 à 15 millions de Juifs. Les agnostiques et athées représenteraient 1,2 milliard de personnes.

D’après une publication du « Nouvel observateur » en 2016 appuyée sur une étude Ifop, environ 65% des Français se déclaraient catholiques en 2010, soit plus de 40 millions, contre 87% en 1972. Par contre, seulement 7 % se rendent à la messe une fois par mois. Dans l'ensemble le taux de pratique religieuse y est relativement faible. Plusieurs sondages estiment que près de 40 % des Français se considèrent comme athées, et que la part de Français ne s'identifiant à aucune religion s'établit entre 60 et 70 % (source Wikipedia).

D’après le Pew Research Center, un organisme américain indépendant et non-partisan, l’Islam, 2e religion de France, compterait de 5 à 6 millions de fidèles aujourd’hui, soit de 8 à 9 % de la population. Les Protestants représenteraient 3 % de la population, soit 1,3 million de personnes (chiffres de 2017). A titre indicatif, les Protestants représentent 16 % de la population européenne. D’après le quotidien 20 minutes, Il y aurait environ 800 000 Bouddhistes, ce qui en fait la quatrième religion de France, soit 1% de la population française (chiffre d’aout 2018). Il y aurait environ 465 000 Juifs, ce qui représente près de 0,7% de la population française.



Ressources et outils pédagogiques




Haut de page