image 3modeles.jpg (17.5kB)





Contexte, sens et enjeux

image discri.jpg (0.5MB)
LP Florac 2014
Au fil des années, en France, les politiques en faveur de l'égalité ont évolué passant de l'intégration ou insertion à la discrimination positive.

D'autres pays ont fait des choix différents en se basant par exemple sur un modèle multiculturaliste anglo-saxon. La connaissance des modèles politiques sous-jacents peut aider à comprendre la situation actuelle.



Différentes conceptions

Pour rétablir un équilibre des chances, les Etats engagent des politiques de lutte contre les discriminations. Cette lutte emprunte plusieurs chemins. D'abord le droit : du point de vue du droit, la discrimination ne consiste pas à léser un groupe, mais un individu, en se fondant sur un critère illégitime.

Il s'agit de protéger les individus en sanctionnant la discrimination. Ensuite, des politiques de rééquilibrage, appelées «discrimination positive », qui vise à rééquilibrer les chances entre les groupes. Enfin, de manière plus générale, il existe des mesures économiques, sociales et culturelles.

3 grands référentiels politiques se rencontrent. Ce tableau (95.9kB) résume les divergences de ces trois grands référentiels politiques, avec leur conception sous-jacente et opposées du droit et de l'égalité.



Base documentaire sur ce sujet
- Fabrice Dhume "Le concept de discrimination : éléments de repères et de clarification", Document du Réseau national de lutte contre les discriminations à l'école, mars 2014, 19 p.
- Isabelle Carles "L'élaboration des politiques publiques de lutte contre les discriminations raciales Trois exemples européens
- Bibliographie : Les politiques de lutte contre les discriminations
-10 ans de politiques de diversité: quel bilan?, Institut Montaigne Rapport de l'Institut Montaigne (0.7MB)


Haut de page