image defilibertdexp.jpg (20.2kB)




Contexte, sens et enjeux

image presse.jpg (33.0kB)
Quand la presse est libre, elle est bonne ou mauvaise ; quand la presse est asservie, elle n'est que mauvaise.
Albert Camus
(1913-1960) Philosophe et journaliste français
Lauréat du prix Nobel de la littérature en 1957

Il s'agit de travailler sur la notion de liberté d'expression reliée à la question de la liberté de la presse et d'en faire saisir les enjeux : en quoi la liberté d'expression est-elle un rempart contre l'obscurantisme ?
Pourquoi la liberté d'expression fait l'objet de lois, quels sont ses contours, ses limites ?
En quoi la liberté d'expression reflète-t-elle l'état des valeurs morales, philosophiques, éthiques d'une société à un moment donné de son histoire ?
Comment la liberté de la presse s'inscrit dans ce mouvement sociétal et comment elle a été définie, combattue, défendue au fil de son histoire ?
Et enfin comment accompagner les jeunes à exercer leur liberté d'expression de manière libre et responsable ?

Là repose tout l'enjeu éducatif des établissements scolaires : former les jeunes à exercer ce droit fondamental en privilégiant les méthodes actives, de conduites de projets pédagogiques et éducatifs, en les préparant à prendre leur part de citoyen.s.nes dans une société démocratique. A ce titre la création de médias scolaires ( blog, journaux, radio, webradio) telle qu'elle a été encouragée dans le cadre de la promotion des valeurs de la République à l'école, répond pleinement à l'objectif d'une éducation critique et pratique aux médias et à l'information.


Différentes conceptions

Il est nécessaire d'apporter un éclairage sur ces deux notions qui ne se confondent pas :Liberté d'expression et liberté de la presse ;
-La première notion est clairement définie dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 (« La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi ») et dans l'article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 (« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit ») comme le droit de l'individu à exprimer une opinion.
-Mais être journaliste ce n'est pas simplement user de cette liberté d'expression. C'est prendre la parole dans un espace social, en respectant des valeurs qui sont la recherche de la vérité, l'exactitude, l'indépendance, l'impartialité, le respect du public et la responsabilité. Cela exclut du champ journalistique rumeur, spéculation, désinformation, qui en revanche font les belles heures des libres expressions. « Les faits sont sacrés, les commentaires sont libres », nous rappelle la maxime de Beaumarchais.
(Pierre Ganz, in Le Bulletin de l'APCP (Association de préfiguration d'un conseil de presse en France), 2 avril 2014
Vidéo sur la liberté d'expression Un jour une question

La liberté de la presse et la liberté d'expression sont le fruit d'un long processus historique et politique. En France elles ont été souvent défendues dans des moments de crise. Deux exemples :
- Juillet 1789 : Le discours de la Lanterne aux Parisiens, de Camille Desmoulins traite de nombreux sujets : l'égalité entre tous les membres du corps social, la justice que l'on doit au peuple si l'on veut éviter qu'il se la fasse lui-même, la liberté de la presse et la religion. Voir page 32-33 en note de bas de page, la défense de la liberté de la presse, à travers l'exemple de l'écrivain le Tellier (pourtant aristocrate) auteur d'un pamphlet et arrêté par la police  : Ici
- Victor Hugo, 11 septembre 1848, extrait du discours à l'Assemblée constituante de la IIe République : Victor Hugo prend part à la discussion d'un projet de décret sur l'état de siège ayant pour objet de transmettre au pouvoir judiciaire le droit de suspendre les journaux, qui était du ressort du pouvoir exécutif. Sans entrer dans la discussion de ce projet de décret qui tente, inefficacement selon lui, de limiter les dérives autoritaires du pouvoir, il s'élève violemment contre la suspension des journaux. Extrait : « Permettez-moi, messieurs, en terminant ce peu de paroles, de déposer dans vos consciences une pensée qui, je le déclare, devrait, selon moi, dominer cette discussion: c'est que le principe de la liberté de la presse n'est pas moins essentiel, n'est pas moins sacré que le principe du suffrage universel. Ce sont les deux côtés du même fait. Ces deux principes s'appellent et se complètent réciproquement. La liberté de la presse à côté du suffrage universel, c'est la pensée de tous éclairant le gouvernement de tous. Attenter à l'une, c'est attenter à l'autre ». Ici

Explorer deux conceptions différentes de la liberté de la presse et de la liberté d'expression : exemple France et Etats-Unis
Voir le site des étudiants du Centre de Formation des Journalistes de Paris : Ici
Aux Etats-Unis
C'est le Premier amendement de la Constitution américaine (1787) qui garantit la liberté d'expression. Il ne connaît quasiment aucune exception:
« Le Congrès ne fera aucune loi relative à l'établissement d'une religion, ou à l'interdiction de son libre exercice ; ou pour limiter la liberté d'expression, de la presse ou le droit des citoyens de se réunir pacifiquement ou d'adresser à l'Etat des pétitions pour obtenir réparations des torts subis. »
Ainsi, des discours injurieux peuvent être tenus, sans être punis. La jurisprudence a, au cours de l'Histoire, développé de rares exceptions. Pour qu'il puisse faire l'objet d'une limitation, il faut qu'un discours incite explicitement à la violence immédiate, constitue une menace physique, incite à la haine ou soit obscène. Sachant que l'interprétation se fait au cas par cas, et que la reconnaissance d'un « discours haineux » ou d'« obscénité » reste à la discrétion du juge.

En France
C'est l'article 11 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen (1789) qui garantit la liberté d'expression. Il a valeur constitutionnelle.
La liberté d'expression dans la presse est plus spécifiquement défendue par la loi du 29 juillet 1881, permettant aux journalistes de pratiquer librement leur métier. Mais une série de lois restreint la liberté d'expression en France. Ainsi, la loi Pleven (1972) interdit toute « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence ». La loi Gayssot (1990) punit la tenue de tout « acte raciste, antisémite ou xénophobe » et incrimine le négationnisme. La loi Taubira (2001) encadre la liberté d'expression en lui proscrivant tout propos faisant l'apologie de la traite et de l'esclavage. L'apologie du terrorisme constitue une autre barrière, elle est pénalisée par l'article 421-2-5 du Code Pénal (jusqu'à 7 ans de prison et 100 000 euros d'amende).


Textes de loi relatifs à la question

- La liberté d'expression en France : 1789, Article 11 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen " La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi." Ici
- Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse : Ici
- La Constitution Française de 1958 - Article 34 : « La loi fixe les règles concernant : - les droits civiques et les garanties fondamentales accordées aux citoyens pour l'exercice des libertés publiques ; la liberté, le pluralisme et l'indépendance des médias (..). »
- 1971: déclaration des droits et des devoirs des journalistes, adoptée à Munich par les syndicats et les fédérations de journalistes des six pays constituant la Communauté européenne d'alors: « Le droit à l'information, à la libre expression et à la critique est une des libertés fondamentales de tout être humain. De ce droit du public à connaître les faits et les opinions procède l'ensemble des devoirs et des droits des journalistes. La responsabilité des journalistes vis-à-vis du public prime toute autre responsabilité, en particulier à l'égard de leurs employeurs et des pouvoirs publics".
- La Loi n° 2010-1 du 4 janvier 2010 relative à la protection du secret des sources des journalistes : Ici
- Loi du 14 novembre 2016 visant à renforcer la liberté, l'indépendance et le pluralisme des médias : Elle a pour objet "de renforcer les garanties des principes constitutionnels [de liberté, de pluralisme et d'indépendance des médias] tant en ce qui concerne les médias audiovisuels que la presse, qu'elle soit imprimée ou en ligne". Ici
Le conseil constitutionnel a censuré un article de la loi qui modifiait le régime actuel du secret de la protection des sources des journalistes : voir le lien : Ici


Base documentaire sur ce sujet
- Le guide la liberté d'expression et de la presse , UNESCO : Ici
- Extrait du programme CNR : Assurer à la libération « la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l'égard de l'Etat, des puissances d'argent et des influences étrangères. » Ici
- Reporters sans frontières : pour la liberté de l'information , présentation de l'association : Ici
- Liberté d'expression et liberté de la presse ( différences faits /opinions etc.) : Ici
- La Maison des journalistes (MDJ) : association loi 1901, située à Paris qui accueille et accompagne des journalistes contraints de fuir leur pays pour avoir voulu pratiquer une information libre. Il s'agit d'un lieu de résidence provisoire pour ces exilés, professionnels de l'information, un endroit pour se reconstruire et continuer la mobilisation en faveur de la liberté d'expression et la liberté de la presse. Voir le dispositif de rencontre entre journalistes en exil et jeunes : « Renvoyé spécial ». Ici

Liberté d'expression et liberté de la presse
Liberté de la presse Ici

Atteintes/protection liberté d'expression/ liberté de la presse
- Les atteintes à la liberté de la presse dans le monde : exemple d'un parcours pédagogique Christophe Gracieux - professeur agrégé d'histoire de l'Académie de Versailles Ici
- Ressources CLEMI : carte de la liberté de la presse dans le monde Ici
- Quelques Vidéos :
Liberté de la presse Geopolitis qui menace l'information?
Les envoyés spéciaux, la liberté de la presse
Où en est la liberté de la presse dans le monde ?Le Chiffroscope .

La liberté d'expression et ses limites
La liberté d'expression et ses limites : Exemple d'un parcours pédagogique par Christophe Gracieux - professeur agrégé d'histoire de l'Académie de Versailles Ici


Lien vers des témoignages

A venir


Haut de page