image handicapbandeau.jpg (18.2kB)




Contexte, sens et enjeux

image handicap.jpg (35.8kB)
Le handicap fait partie de la condition humaine. Pratiquement tout le monde, à un moment ou l'autre de sa vie, aura une déficience, temporaire ou permanente, et ceux qui parviendront à un âge avancé auront des difficultés fonctionnelles croissantes. La plupart des familles comptent un membre handicapé, et nombreuses sont les personnes non handicapées qui aident et s'occupent d'un proche ou d'un ami en situation de handicap.
Plus d'un milliard de personnes, c'est-à-dire environ 15% de la population mondiale, présentent une forme ou une autre de handicap. Comment inclure et aider au mieux les personnes handicapées ? Cette question morale et politique continuera de se poser en raison des évolutions démographiques et du vieillissement des sociétés.

Aujourd'hui, les personnes handicapées ne se définissent pas selon leur handicap mais veulent être considérées comme des citoyens à part entière en étant acteurs des décisions qui les concernent et des aspirations de la collectivité ,en bénéficiant de droits, en exerçant leurs devoirs de citoyens.

Quel que soit leur handicap, les enfants bénéficient du droit à l'éducation comme droit fondamental.
La loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a consacré ce droit et permis le développement d'actions en faveur de la scolarisation des élèves en situations de handicap. Désormais, de plus en plus d'élèves en situation de handicap sont scolarisés en milieu scolaire ordinaire grâce à la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République du 8 juillet 2013 ou figure désormais, dès l'article premier du code de l'éducation, le principe de l'école inclusive pour tous les enfants, sans aucune distinction.

L'objectif est d'aller vers une école toujours plus inclusive sachant s'adapter aux besoins spécifiques. Les différents dispositifs de scolarisation, les parcours de formation individualisés et les aménagements personnalisés en fonction des besoins des élèves sont autant de mesures participant à l'inclusion scolaire.

Deux principes découlent de la loi : l'accessibilité (accès à tout pour tous) et la compensation (mesures individuelles rétablissant l'égalité des droits et des chances)

Différentes conceptions

Qu'est-ce que le handicap ? Comment le définit-on aujourd'hui?
Selon la définition de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « est handicapée toute personne dont l'intégrité physique ou mentale est passagèrement ou définitivement diminuée, soit congénitalement, soit sous l'effet de l'âge ou d'un accident, en sorte que son autonomie, son aptitude à fréquenter l'école ou à occuper un emploi s'en trouvent compromises ».

Selon la nouvelle définition donnée par la loi française du 11 février 2005 portant sur l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées constitue « un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant".

Le terme handicap désigne la limitation des possibilités d'interaction d'un individu avec son environnement, causée par une déficience provoquant une incapacité, permanente ou non. Il exprime une déficience vis-à-vis d'un environnement, que ce soit en termes d'accessibilité, d'expression, de compréhension ou d'appréhension. Il s'agit donc plus d'une notion sociale que d'une notion médicale. On estime aujourd'hui que six millions de personnes en France touchées par un handicap. Toutes ces personnes ne sont, bien entendu, pas égales face au handicap, qu'on peut répertorier en plusieurs types

Nous réagissons face au handicap en fonction des représentations que nous avons construites en lien avec notre environnement. Pour réfléchir à nos propres représentations individuelles, les comprendre, les faire évoluer, il est intéressant de se pencher sur les représentations collectives, culturelles, que les gens se font du handicap en fonction des sociétés et des époques.

L'exclusion sociale est la relégation ou la marginalisation sociale d'individus, ne correspondant pas ou plus au modèle dominant d'une société. Elle n'est généralement ni véritablement délibérée, ni socialement admise, mais constitue un processus plus ou moins brutal de rupture parfois progressive des liens sociaux
La ségrégation est l'action de mettre à l'écart. Lorsque son acception est politique, la ségrégation signifie que les lois et règlements d'une société visent à mettre à l'écart un groupe d'individus caractérisés.
L'intégration, en sociologie, est un long processus de rapprochement entre une personne, ou un groupe de personnes, et un autre groupe de personnes plus vaste. C'est l'individu qui doit s'adapter à l'ensemble des comportements du groupe.
L'inclusion signifie que toutes les personnes quelles que soient leurs capacités ont la possibilité de participer pleinement à la vie de la société. Les lois et les règlements sont pensés et écrits pour tous. Les droits sont respectés et effectifs pour tous. Les devoirs sont identiques entre tous les citoyens. Les différences de capacités entre tous les individus, en situation de handicap ou non, sont reconnues et valorisées.
Capture handicap(0.3MB)

Faire société tous ensemble nécessite d'intégrer la phase de l'inclusion. En effet, en privant un individu ou un groupe d'individus d'une reconnaissance, on nie son identité. D'un autre côté, la catégorisation peut mener à une stigmatisation. Reconnaître les groupes d'individus et leurs besoins spécifiques sans tomber dans la stigmatisation est le défi à relever .


Textes de loi relatifs à la question

Droit international
- Déclaration des droits des personnes handicapées adoptée le 9 décembre 1975
- Convention relative aux droits des personnes handicapées, adoptée le 13 décembre 2006, entrée en vigueur le 3 mai 2008

Droit européen
- "Charte européenne des handicapés" adoptée par l'Assemblée européenne à Strasbourg le 12 mars 1981

Législation française
- Loi 75-535 du 30 juin 1975 d'orientation en faveur des personnes handicapées
- Loi n°2005-102 du 11 février 2005 sur « l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées »
- Loi n°2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République
- En savoir plus : Chronologie des lois en lien avec le handicap


Base documentaire sur ce sujet
Différentes conceptions du handicap
- Article de presse relatif à l'exclusion et : la ségrégation
- Vidéo relative à l'inclusion et l'intégration : Lucas WILD, les sourds pendant leurs études
- Comprendre le handicap
- Principes du développement inclusif

Déconstruction des stéréotypes
- Vidéo : "Méfiez-vous des idées reçues !" Handicap sur le Monde
- Vidéo : "Zcuse nous " - CRIPS IDF, Scénarios contre les discriminations
- Video : "Parking réservé" CRIPS IDF, Scénarios contre les discriminations

Situation du handicap dans le monde
- Handicap développement
- Handicap et droits de l'Homme.

Quelques repères historiques autour du handicap
- Handicap histoire
- Droit au savoir
-Améliorer la santé des personnes en situation de handicap :
- Site EDUSCOL ; Ressources pour scolariser les élèves handicapés
-Classification internationale des maladies (CIM 10) de l'Organisation mondiale de la santé CIM10


Ressources et outils pédagogiques

- Voir les jeux keski

- Quatrième volet de l'action nationale de lutte contre les discriminations "faisons campagne à la campagne" (financement MAAF et MSA)
C'est la sélection d'élèves de l'enseignement agricole afin de toucher un large public d'adolescents et d'adultes, lors de projections proposées dans les cinémas du milieu rural.
C'est avec sensibilité, mais sans sensiblerie, que sont abordés dans ce programme le besoin d'amour et de façon récurrente, la difficulté d'affronter le "fameux" regard des autres , qu'il soit curieux ou plein de compassion. Films tendres et optimistes qui ne réduisent pas les personnes à leur handicap ou à leur maladie et qui montrent que l'imagination, la solidarité peuvent dédramatiser les situations les plus graves.

Il est toujours possible de se procurer ces films à l'agence du court métrage à Paris - Voir les conditions financières. Faisons campagne contre le handicap(3.4MB)

Version numérique du Guide "Rendre accessible à sa mesure", destiné à favoriser l'accompagnement éducatif et pédagogique des jeunes en situation de handicap : Rendre accessible à sa mesure(PDF 5Mo)


Lien vers des témoignages

- Moi lycéenne dyslexique
- Court métrage réalisé par des élèves de terminale bacpro TCPVJ de Casrelnau le Lez (34). Production en partenariat avec la Région Occitanie, la Ligue de L'Enseignement 34, le Lycée Honoré de Balzac, le court métrage sur les discriminations de la classe de Terminale Bac Pro vente en produits de jardin du Lycée Honoré de Balzac, FENÉTRE SUR BLOC, remporte le Clap d'Or (premier prix du concours Discrimétrages Occitanie) Fenêtre sur bloc



Haut de page